Histoire d'amour > Orgueil et Préjugés

Orgueil et Préjugés

Coproduction américano-franco-britannique, réalisé par Joe Wright et sorti en 2005. Les principaux interprètes sont Keira Knightley et Mathew Macfadyen.

Orgueil et Préjugés

Tiré du roman éponyme de Jane Auster qui a inspiré de nombreux réalisateurs, cet opus à gros budget, tourné dans le cadre romantique de la campagne et des demeures britanniques, a conquis immédiatement son public et reçu de nombreux prix. Le film raconte l’histoire d’amour entre Elisabeth Bennet, jeune fille modeste et Mr Darcy, un riche propriétaire terrien, dans l’Angleterre pétrie de préjugés du règne de Georges III. Mr Bennet, gentleman-farmer de son état, souhaite marier Elisabeth et ses trois sœurs. Toute la famille est donc en ébullition lorsqu’un héritier, Charles Bingley, célibataire de surcroit, aménage dans le domaine voisin en compagnie de sa sœur Caroline et de son meilleur ami, Monsieur Darcy. Une aubaine qui se concrétise au cours du bal donné en l’honneur des nouveaux arrivants et durant lequel la cadette Jane éblouit littéralement son riche voisin, qui ne la quitte pas d’un pas. Quant à Elisabeth elle doit essuyer le mépris de cet orgueilleux de Darcy qui affirme haut et fort qu’elle n’est pas assez charmante pour qu’il accepte de danser avec elle.

Dés le lendemain, Jane est conviée chez son prétendant par la sœur de ce dernier, elle s’y rend sous l’orage et à cheval, ce qui lui vaut de tomber malade, et de devoir rester alitée à Netherfield et ne peux rentrer chez elle. Elisabeth se rend à son chevet et en profite pour faire plus ample connaissance avec les hôtes de sa sœur. Elle s’aperçoit que Caroline fait des avances à Darcy, et s’intéresse un peu plus à ce goujat qui semble lui-même intrigué par sa personnalité. Toute la famille vient chercher les filles ainées, qui doivent rentrer chez elles, après que Mme Bennett ai arraché la promesse que les propriétaires de Netherfield organisent leur propre bal. Darcy semble troublé du départ d’Elisabeth. Rentrées chez elle, les jeunes filles et leurs parents reçoivent à diner leur cousin éloigné, pasteur obséquieux et ridicule, qui annonce le soir même son intention d’épouser la belle Jane. Mme Benet lui suggère de se concentrer plutôt sur Lizzy, plus jeune, tout comme Lydia. Assistant à une parade militaire dès le lendemain avec ses sœurs, Elisabeth tombe sous le charme du lieutenant Wickham. Elle découvre alors qu’il a un profond litige avec Darcy qui fut par le passé son ami. Ce qu’il lui raconte, confirme son mauvais ressenti envers ce vaniteux de Darcy.

Le bal a lieu à Netherfield sans le lieutenant qui a décliné l’invitation. Déçue elle croise Darcy qui l’invite à danser, tout en gardant sa réserve habituelle. Le contact est plus que tendu et la danse donne lieu à quelques joutes verbales entre eux. Charles, lui est complètement séduit par Jane, malgré les remontrances de sa sœur qui ne trouve pas les filles Bennet dignes de leur rang. Plus tard, Jane recevra une lettre, manipulation de Caroline, pour lui dire que Charles renonce à l’épouser. Les aventures des jeunes filles se poursuivent dans une succession de lieux grandioses et de situations empressées de bons sentiments, de retenues et d’interdits. Jane finira par épouser Bingley in extremis, après de nombreuses manigances de la part de l’entourage de celui-ci et Elisabeth et Darcy s’avoueront enfin leur penchant l’un pour l’autre, dans la brume d’un petit matin, dénouant tous les mystères autour du jeune homme, montrant son nouveau visage, généreux, attentif, amoureux et engagé pour le bonheur de la famille Bennet. Personnages, paysages, intrigues, toute l’atmosphère du film joue avec les sentiments, la bonne éducation, les codes de la bourgeoisie, les quand dira t’on, les révoltes par rapport à une condition sociale qui dicte comportement et avenir.

Une belle leçon d’amour, dans un cadre romantique à souhait.

Histoire d'amour > Orgueil et Préjugés