Histoire d'amour > Edouard VIII et W. Simpson

Edouard VIII et W. Simpson

Une histoire d’amour scandaleuse au royaume d’Angleterre, telle est l’empreinte laissée par le couple sulfureux formé par Édouard VIII et la belle Wallis Simpson.

Edouard VIII et W. Simpson

Édouard voit le jour le 23 juin 1894 dans la royale famille d’Angleterre. Destiné à un avenir grandiose il est le fils aîné du futur roi Georges V et de la reine Mary. Il grandit entouré des siens à l’ombre d’une famille vouée au règne. D’un tempérament assez conformiste, il semble moulé dans les attentes de la royauté. Très jeune, il suit une formation d’officier sur l’île de Wight. Son père devient le roi Georges V alors qu’il n’a que 14 ans. Lorsque la guerre éclate en 1914, il prouve son courage et part au combat. Il en revient avec une profonde aversion de la guerre. L’Angleterre est alors fière de ce prince pacifiste, à la belle allure, prince charmant peu discret de quelques femmes mariées. Très conventionnelle la famille royale n’apprécie guère ses frasques adultères. Une de ses maîtresses lui présente la scandaleuse Wallis Simpson. Cette rencontre va bouleverser sa vie et celle du royaume.

À la mort de son père, en 1936, il monte sur le trône et devient le très populaire Édouard VIII.

Wallis Simpson naît en 1895, aux États-Unis, et sa naissance un an avant le mariage de ses parents, la confine déjà dans une aura indigne qu’elle cultive toute sa jeunesse, jusqu’à sa rencontre et sa fidélité à Édouard. Élevée modestement par sa mère et sa tante, dans la bourgeoisie de Baltimore, elle se marie une première fois avec un as de l’aviation, Earl Spencer, alcoolique et brutal agent-espion des États-Unis. Elle le suit en Chine, ou ses talents de séductrice et son goût de l’aventure lui offrent enfin fortune et notoriété. Elle rentre de Chine pour divorcer et épouser un riche homme d’affaires londonien, Ernest Simpson. Reçue et courtisée par la High Society anglaise, elle croise le prince de Galles pour la première fois en 1933.

Édouard VIII a le coup de foudre pour cette Américaine insolente qui défie les usages. Le charme de Wallis, sa personnalité et son élégance le séduisent. Ils se croisent de plus en plus, se fréquentent sans se cacher, et finissent par afficher clairement leur relation adultère alors que Wallis est toujours mariée. Rien ne les arrête. Les us et coutumes conformistes de la couronne d’Angleterre sont bafoués. Le scandale éclate durant l’été 1936. Wallis divorce et Édouard se lance dans la bataille constitutionnelle pour faire approuver son amour. Mais la sulfureuse Wallis ne correspond nullement à l’image d’une Reine d’Angleterre. Le parlement propose un compromis, le mariage morganatique, qui exclut Wallis du trône. Édouard s’obstine, elle sera Reine ou il ne sera plus roi. Ainsi par amour, sous la pression politique et dans le climat menaçant de la guerre, il abdique, dans un discours bouleversant où il affirme ne pouvoir accomplir son devoir de roi sans celle qu’il aime à ses côtés.

Ni le peuple ni la famille royale ne lui pardonnent vraiment cette trahison. Le couple quitte l’Angleterre pour l’Autriche puis la France où ils se marient en 1937 et vivent la plupart du temps. Nommé Duc de Windsor par son frère le roi Georges VI qui lui a succédé, Édouard n’a jamais pu revenir en Angleterre avant 1965, sous peine de voir supprimé sa dotation. Édouard et Wallis vivent quelque temps aux Bahamas ou le Duc est gouverneur.

Le 28 mai 1972, Édouard meurt à Paris, et il est cependant enterré avec les honneurs dû à son rang, au château de Windsor. La duchesse Wallis lui survit 14 ans puis finit par mourir, elle sera enterrée auprès de son époux.

Leur histoire d’amour aura duré 35 ans en dépit des débuts tumultueux et du scandale dont elle fut l’illustration. Les conventions de la couronne d’Angleterre n’ont pas réussi à anéantir cette attirance et ce lien, l’amour a été bien plus fort que le goût du pouvoir.

Histoire d'amour > Edouard VIII et W. Simpson